Pas de produits sélectionnés

LA FEUILLE OR DANS LA TECHNIQUE JAPONAISE DU KINTSUGI

Réduisez, réutilisez, recyclez avec l’or.

Les utilisations multiples de l’or, depuis toujours symbole de pureté, de valeur et de loyauté, sont présentes partout : du design à la cosmétique, il existe de nombreux secteurs qui privilégient le métal précieux pour les applications les plus diverses.


Suite à la diffusion de pratiques comme le DIY (Do It Yourself) dans le monde de l’art et du design, une technique de recyclage et de valorisation des objets cassés s’est beaucoup diffusée à partir du Japon. Cette technique s’appelle Kintsugi (金継ぎ), ou Kintsukuroi (金繕い), et prévoit l’utilisation de la feuille or ou de la feuille argent pour réparer les fragments d’un objet en céramique brisé.

Les tessons sont réunis en donnant à l’objet un aspect complètement neuf, brillant et précieux. La technique du Kintsugi remonte au 15ème siècle, quand le shogun Ashikaga Yoshimasa envoya en Chine un bol endommagé de thé chinois à réparer. Quand ce dernier arriva au Japon, aux yeux de tous il était anti-esthétique. Ce fut ainsi que les artisans japonais pensèrent à une technique simple et ingénieuse qui permettait aux objets abîmés de retrouver une nouvelle splendeur, souvent en devenant plus beaux qu’auparavant. Cette technique spéciale de dorure permet donc d’observer le dommage ou la détérioration non plus d’un point de vue négatif, mais comme une possibilité de changement et d’amélioration. L’imperfection et la blessure peut donc engendrer une forme plus vigoureusemt intrinsèque de perfection esthétique et intérieure. Il est donc possible de créer des objets précieux aussi bien du point de vue économique que de celui artistique.  Chaque céramique réparée présente un entrelacement de lignes dorées différent qui dépendent de la causalité avec laquelle elle s’est brisée précédemment. L’or est ainsi vu comme un moyen pour donner une nouvelle vie aux objets. Grâce à l’or, les cicatrices, sont montrées et valorisées avec fierté, devenant la chose la plus précieuse qu’un objet puisse posséder. Les artistes qui ont décidé d’appliquer la technique du Kintsugi à leurs oeuvres sont nombreux. Un exemple est l’artiste coréen Yeesookyung qui a élevé les imperfections à une véritable forme d’art. La sculpture qu’il a créée est, en effet, le résultat d’une combinaison particulière de fragments de porcelaine et d’applications avec la feuille or. Le procédé prévoit que la feuille de métal soit appliquée avec précision sur la surface d’une colle spéciale qui permet de réunir tous les tessons. Nous pouvons dire qu’il s’agit d’une nouvelle forme de restauration et la feuille or se retrouve au centre de cette technique recherchée de recyclage visant à connaitre le dommage pour mettre en évidence la mémoire des fractures en les rendant encore plus élégantes et de qualité.


Japanese_technique_of_kintsugi_gold_leafJapanese_technique_of_kintsugiKintsugi-technique-with-gold-leaf


 

security-shield-lock-128

Politique de Cookie

En continuant à découvrir notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour mesurer l’audience de notre site en vous proposant des contenus adaptes à vos centres d’intérêts.Cliquez ici pour en savoir plus

Accepter